Le BAMI

Le Bami, c’est indonésien mais c’est quasiment devenu un plat traditionnel Calédonien. Nombreux sont les Indonésiens venus s’installer en Nouvelle Calédonie. Ils représentent seulement 2,5% de la population calédonienne mais ont eu une grande influence culinaire

Difficulté

Coût

2.0

Nombre de personnes

Ingrédient

- 550 g de Haricots verts

- 2 Oignons

- 3 cuillères à soupe d'huile

- Poivre

- 1/2 choux blanc

- 4 Blancs de poulet

- 1 petit vert de Soyo

-1 botte de coriande

- Riz Thaï

Préparation

  1. D’un coté, tremper les vermicelles chinois dans l'eau bouillante pendant 5 minutes tout en remuant, les découper grossièrement aux ciseaux quand ils sont dans l’eau, puis les verser dans une passoire et rincer à l'eau froide.
  2. D’un autre coté :
    Couper les haricots verts en biais et les laver à l'eau froide dans une passoire.
    Couper le chou blanc en fines lamelles.
    Découper le poulet en fines lamelles
  3. Dans un faitout, verser l'huile et les oignons coupés très fins.
    Quand ils commencent à roussir ajouter les morceaux de poulet coupés fins, laisser prendre et dorer un peu le poulet avant d’ajouter les haricots, puis le chou blanc Remuer le tout 1 ou 2 minutes.
    Quand les haricots et le chou sont saisis, poivrer, et ajouter le vermicelle chinois coupé.

Pour finir

Bien mélanger le tout avec le soyo à feu doux.
En fin de cuisson, avant de servir, rajouter de la coriandre émincée grossièrement.
Servir seul, ou avec du riz thaï en accompagnement.

1.0